chronologie des interactions avec la mairie

Classé dans : Actualités | 0

Chronologie des interactions avec la Mairie de Bonac-Irazein

Décembre 2019 : Après 6 mois d’une conciliation entre le Relais et son voisinage à l’initiative de la Mairie de Bonac, le conseil municipal valide le déplacement des activités estivales du Relais Montagnard sous chapiteau sur une parcelle appartenant à la commune. Quelques semaines plus tard, Madame le Maire, alors candidate à sa réélection, signe une convention de mise à disposition de ladite parcelle.
Mars 2020 : En réunion publique de campagne électorale, l’équipe de Madame le Maire mentionne: “On veut rassurer sur un point. Un bail de long terme sera bien proposée à l’équipe actuelle du Relais Montagnard”.
10 Juillet 2020 : Lors d’un conseil municipal, la mairie décide de poser son préavis pour la non reconduction de notre convention précaire au 15 octobre 2020 avec comme objectif explicite de “travailler sur un projet de bail commercial pour l’Autruche Volante”. Nous exprimons notre crainte de nous retrouver dans une situation encore plus précaire, mais il nous est demandé de “faire preuve de confiance”.
20 Juillet 2020 : La mairie envoie une invitation pour une réunion de travail “sur le contrat de bail commercial, en présence souhaitée des membres représentants de l’association ‘L’Autruche’, des membres du conseil municipal et de Mr Macau (juriste)”.
21 Aout 2020 : La mairie annule la réunion sous prétexte que le juriste “n’est finalement pas disponible” et informe: “Nous sommes dans l’attente de ses nouvelles disponibilités pour revenir vers vous avec de nouvelles propositions, car sa présence nous semblait à tous essentielle à la productivité de cette réunion de travail”.
27 Aout 2020 : En conseil municipal, Madame le Maire dresse un bilan catastrophique de notre activité estivale. Elle mentionne notamment que “des gens ont déféqué dans les jardins privés à plusieurs reprises” et appelle de ses voeux un bilan et une remise à plat de notre offre culturelle et de service. Madame la première adjointe cite en exemple le fait que nous ne vendons pas de “Coca Cola”.
12 Septembre 2020 : Opération massive de contrôle des services de l’Etat à Bonac. L’inspection du travail, les douanes, les stupéfiants, le service hygiène de la DDCSPP, les finances publiques, le cabinet du préfet, le substitut du procureur, concluent “qu’aucune infraction grave n’a pu être constatée” sur le site du chapiteau et au Relais.
18 Septembre 2020 : Lors d’une réunion, Madame le Maire annonce à l’Autruche Volante et aux conseillers municipaux présents qu’une partie des élu.es s’est réunie et a décidé ce qui suit:  i) Il n’y aura plus de chapiteau à Bonac. ii) Il n’y aura pas de bail commercial “car ce n’est pas possible”. iii) La mairie souhaite un contrat sous la forme d’une délégation de service publique lui permettant de définir un “projet adéquat pour Bonac”. iv) Une fois le contrat rédigé, un appel d’offre sera passé et “l’Autruche Volante pourra, si elle le souhaite, postuler”. v) Le Relais fermera dans tous les cas le 14 Octobre car “ce contrat ne sera pas prêt”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.